Comment J’ai Expliqué l’Art De la Mémoire A Des Collégiens.

Comme je vous l’ai annoncé sur facebook la semaine dernière, j’ai eu la chance de pouvoir partager ma passion pour les techniques d’apprentissage avec des collégiens. La professeur de français, qui suit le blog de très près, m’a proposé d’animer  un « atelier découverte » autour des techniques de mémorisation pour la classe de 3ème. Au programme : l’explication des bases des techniques de mémorisation et un peu de pratique.

 

Les 2 principes de base à connaitre absolument.

J’ai longtemps réfléchi pour savoir comment présenter l’art de la mémoire à des ados en 1h00. J’ai établi le programme en travaillant à partir d’un mind map en mode créatif pour trouver de bonnes idées. Dans un temps aussi restreint (1h00), j’ai dû aller à l’essentiel. J’ai choisi d’articuler cette initiation autour de 2 concepts de base pour bien mémoriser :

LA VISUALISATION ET L’ASSOCIATION

La visualisation est l’art d’utiliser son imagination de façon dirigée. C’est une faculté que chacun possède et qui demande à être un peu entrainée pour devenir vraiment efficiente. Il s’agit de créer des images dans son esprit sous forme de petits films mentaux. Mais le terme de visualisation est trop restrictif à mon goût. Il ne faut pas utiliser que la vue pour visualiser mais tous vos sens :vue, ouïe, odorat, toucher et goût !

Voyons ça avec un exemple. Visualisez un plat de pâtes à la sauce tomate. Voyez-le devant dans votre esprit. Vous pouvez poser ce plat sur une table imaginaire si vous le souhaitez ou placer la scène dans un restaurant italien. Il n’y a aucune limite à votre imagination. Revenons sur notre plat de pâtes. Voyez-le précisément : les pâtes, la sauce tomate dessus, elles sont chaudes et de la fumée s’échappe au-dessus du plat. Approchez-vous du plat et sentez… Ça sent la sauce tomate. Vous pouvez rajouter des épices si vous le voulez. Prenez une fourchette et goutez, sentez la texture des pâtes, le gout de la sauce tomate et des épices…

Bon je pense que vous aurez compris le principe.

Le deuxième point très important est l’association. L’association est à la base de toutes les techniques de mémorisation !

On sait depuis très longtemps qu’il est plus facile de mémoriser une nouvelle information lorsqu’on la rattache à quelque chose de connu. Cela a été confirmé plus récemment par la science. Si vous voulez en savoir plus sur ce sujet, vous pouvez voir cet excellent documentaire de vulgarisation.

Dans les exemples qui vont suivre, gardez bien à l’esprit qu’il vous faudra lier les informations les unes aux autres pour pouvoir les retrouver facilement.

Voici maintenant comment j’ai procédé concrètement avec les élèves…

 

Les jeux de mémoire avec les élèves.

Un petit jeu pour faire découvrir aux collégiens leur fabuleuse capacités de mémorisation.

Un petit jeu pour faire découvrir aux collégiens leur fabuleuse capacité de mémorisation.

Premier test

Je leur ai d’abord proposé un petit jeu de mémoire… sans rien leur expliquer des techniques de mémorisation. Ils ont dû mémoriser une liste de 20 mots en 3 minutes. Si vous voulez essayer aussi, prenez un chronomètre. Et voici la liste en question :

  • Arbre
  • Avion
  • Cheval
  • Passoire
  • Voiture rouge
  • Ciel
  • Soldat
  • Bouteille
  • Ananas
  • Château
  • Chausson
  • Éclair au chocolat
  • Vinaigrette
  • Clé
  • Cahier
  • Poupée
  • Téléphone portable
  • Frigo
  • Dictionnaire
  • Statue

 

Ça y est, c’est fait ! Parfait.

Avant de procéder à la restitution, j’ai montré aux élèves la vidéo de ma fille Léna. A l’âge de 7 ans, elle a mémorisé les 100 premières décimales du chiffre Pi.

Je vous invite aussi à la voir :

Image de prévisualisation YouTube

 

Une fois la vidéo terminée, les élèves de 3ème n’avaient qu’une question : Mais comment a-t-elle fait ?

Avant de leur expliquer, je leur ai proposé d’écrire les mots de la liste qu’ils avaient mémorisée. Si vous avez mémorisé la liste précédente, vous pouvez aussi prendre une feuille et noter les mots dont vous vous souvenez.

Les résultats : entre 7 et 11 mots mémorisés sur les 20. C’est un résultat tout à fait honorable lorsque l’on sait que l’on mémorise en général entre 6 à 8 mots dans ce genre de test. Ces bons résultats montrent bien que les élèvent sont super entrainés de la mémoire. Même  si la majorité ne connait pas les techniques de mémorisation qui facilitent la vie ;) .

 

Deuxième test.

Je leur ai ensuite expliqué les notions de visualisation et d’association.  Je leur ai dit la même chose que ce que vous avez lu au début de l’article. Faire un film dans sa tête en utilisant les 5 sens et  associer les mots les uns après les autres dans ce film. Il est très important que ces scènes mentales soient drôles, bizarres, décalées…

Afin de leur donner un exemple concret, je leur ai expliqué « mon film » pour les premiers mots.

Je commence par voir un arbre en face de moi. J’entends le bruit d’un moteur d’un petit avion à hélice qui s’approche. L’avion touche l’arbre et se pose n’importe comment à côté. Je zoome sur le cockpit et vois que c’est un cheval qui est aux commandes. Un cheval qui ressemble étrangement à l’âne dans Schrek. Je zoome encore et je m’aperçois que son casque de pilote est en fait une passoire ! Le cheval sort de l’avion et monte dans une voiture de course rouge (type Ferrari). J’entends le son particulier du moteur de ce genre de voiture et d’un coup la voiture démarre. Elle démarre si vite qu’elle s’envole. Je vois clairement le contraste entre la voiture rouge et le ciel bleu. En même temps j’entends des coups de feu et des cris derrière moi. Je me retourne et vois un soldat qui était à la poursuite du cheval….etc.

Vous pouvez noter dans cet exemple  que chaque image appelle l’autre grâce à l’association. Lorsque je vois l’arbre, j’entends déjà l’avion qui arrive…

Le déroulement n’a aucun  sens non plus. C’est pour ça que ce genre d’images marquent l’esprit et qu’elles deviennent facilement mémorisables.

Après cet exemple. J’ai proposé aux élèves de prendre 3 minutes pour « monter » leur propre film.

A vous de "tourner" votre film mental...

A vous de « tourner » votre film mental…

Si vous le souhaitez, faites-le aussi. Je vous réécris la liste de mots :

  • Arbre
  • Avion
  • Cheval
  • Passoire
  • Voiture rouge
  • Ciel
  • Soldat
  • Bouteille
  • Ananas
  • Château
  • Chausson
  • Éclair au chocolat
  • Vinaigrette
  • Clé
  • Cahier
  • Poupée
  • Téléphone portable
  • Frigo
  • Dictionnaire
  • Statue

Avant de restituer, je leur ai expliqué une autre technique de mémorisation pour détourner leur attention. Ils ont vu la méthode des nombres rimes pour mémoriser facilement des nombres comme les dates en histoire. Si vous ne connaissez pas, vous trouverez sur le blog un article où j’ai décrit la technique des nombres-rimes en détail.

J’ai aussi évoqué la courbe de rappel et l’importance des techniques de rappel.

Pour finir, les élèves ont écrit une dernière fois les mots qu’ils avaient mémorisés. Grâce à la visualisation et à l’association, ils ont restitué entre 19 et 20 mots ! Le résultat est sans appel et confirme toutes les expériences que j’ai pu faire sur moi et mes proches.

 

Les conclusions de cette intervention.

Ce que je retiendrai principalement c’est la prise de conscience par les enfants que mémoriser c’est vraiment facile et amusant… lorsque l’on connait de bonnes techniques et quelques astuces.

La plupart avaient les yeux émerveillés lorsqu’ils ont fini d’écrire les 20 mots en revoyant leur film.

J’espère sincèrement que j’ai pu leur transmettre ce message :

Mémoriser et apprendre, ça peut être facile et marrant si on utilise son esprit d’une certaine façon.

Bien sûr, ce n’était qu’une initiation. Je n’ai abordé que les premiers principes pour bien mémoriser. Pour être vraiment efficace, il faudrait pouvoir adapter et appliquer ces techniques à la mémorisation des cours et pas seulement à une liste de mots. Je n’ai pas eu le temps de parler du mind mapping non plus qui me parait essentiel pour apprendre plus facilement.

Voici le mind map que j’ai laissé au professeur et à ses élèves pour qu’ils gardent une trace écrite de toutes ces explications.

Le mind map résumant mon intervention dans la classe de 3ème (cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Le mind map résumant mon intervention dans la classe de 3ème (cliquez sur l’image pour l’agrandir)

 

Si vous avez fait le test en lisant cet article, vous pouvez partager vous aussi vos impressions dans les commentaires ci-dessus. Je les lirai avec plaisir :) .

Si cet article vous a plu, vous pouvez me laisser un commentaire ci dessous. Merci.

Si cet article vous a plu, vous pouvez me laisser un commentaire ci dessous. Merci.

32 commentaires

  1. corpsy

    Héhé, bien joué !
    Si le professeur continue dans ce sens il possible que ses élèves aient de très bonnes notes un peu partout !

    • Cyril Maitre

      Merci Corpsy.
      Effectivement, si ces méthodes les intéressent, les élèves pourraient apprendre plus facilement et en s’amusant…

  2. Excellent !
    Dans le bouquin de Joshua Foer, il avait rencontré une école qui ne faisait que cela : apprendre grâce aux techniques de mémorisation.

    Ils avaient d’excellents résultats.
    Après, en France le problème ce n’est pas que ces méthodes ne seront pas abordées, elles seront justes présentées, comme un cours « gadget », alors que de réelles stratégies d’apprentissages peuvent être bâties en utilisant son cerveau différemment.

    C’est ce que nous partageons sur nos blogs respectifs et heureusement on n’est pas seuls :-)

    Ca finira par changer !

    ps : Pas trop stressé ? C’était une première pour toi ?

    • Cyril Maitre

      Salut JY.
      Tout à fait d’accord avec ton point de vue. Il va falloir une vraie révolution dans les méthodes d’apprentissage proposées aux élèves.
      Pour le stress, ça a été ;) . J’ai commencé à donné des cours d’arts martiaux à l’âge de 18 ans et j’ai donné pas mal de formations dans mon ancien boulot. J’étais plutôt curieux de voir comment les élèves allaient « accrocher ». Et au final, ça s’est très bien passé.

  3. Benjamin

    Bonjour,
    je suis tout à fait convaincu de l’efficacité de ces techniques de mémorisation,
    néanmoins j’estime que c’est un peu tromper les élèves que de leur présenter 2 fois la même liste de mots : il est normal et ça n’a rien à voir avec les techniques de mémorisation qu’il retiennent plus de mots en 2 fois 3 min qu’en 1 fois, qui plus est après avoir entendu le « film » de Cyril…

    • Cyril Maitre

      Bonjour Benjamin.
      Tes remarques sont pertinentes en effet. Mais je ne disposais que d’une petite heure pour leur faire découvrir les bases des techniques de mémorisation. Et une heure dans ces conditions… ça passe très vite. Impossible de leur faire écrire plusieurs listes et de tout mémoriser avec des astuces qu’ils venaient juste de découvrir.
      C’est pourquoi j’ai préféré ne prendre qu’une liste de mots. Quant au fait de leur faire la moitié du travail de visualisation, c’était pour qu’ils aient un exemple concret de comment visualiser efficacement pour mémoriser, et ce à partir d’une base connue (la liste de mots qu’ils venaient de voir).
      Pour bien faire, je pense qu’il faudrait 2 ou 3 séances comme celle-là pour bien appréhender tous les concepts que j’ai expliqués et surtout pour trouver des applications concrètes pour l’apprentissage de leurs cours.
      Si tu veux t’amuser, tu peux prendre plusieurs autres listes de mots de ta composition et appliquer l’association et la visualisation. Tu verras que ces techniques sont terriblement efficaces.
      A bientôt sur le blog.
      Cyril

  4. Salut cyril,
    Je trouve ta démarche super importante.J’aurais bien apprécié d’avoir ce type de conseil pendant mes études.
    Espérons qu’ils en gardent quelque chose…

    • Cyril Maitre

      Bonjour Edouard.
      Oui, j’espère qu’il leur restera quelque chose et qu’ils auront l’opportunité de pouvoir appliquer ces techniques à leurs cours.

  5. Dorian M.

    Bonjour Cyril.

    Je t’écris, parce que j’aimerais te dire un grand merci pour ton blog.

    Ayant de gros problèmes de mémoires, au point de ne pas parvenir à mémoriser les noms de mes camarades de classes après 1 an de cours en commun, ou au point d’être perdu en ville lorsque je fais le tour d’un immeuble (oui à ce point), j’ai toujours été très handicapé dans mes études même si j’arrive bientôt à un niveau bac +5 en ingénierie logiciel : je pense que si j’avais connu ton blog plus tôt je me serais moins pris la tête.

    J’ai décidé depuis quelques jours de réduire considérablement ce problème de mémoire pour être plus à l’aise dans la vie au quotidien, et ton blog me donne beaucoup de motivations.

    Tu as tous mes encouragements, et je ne te remercierai jamais assez de partager tes connaissances sur le sujet.

    • Cyril Maitre

      Bonjour Dorian.

      Merci pour ce commentaire très encourageant.
      Bon pour quelqu’un qui des problèmes de mémoire, faire un bac+5 c’est plutôt pas mal ;) .
      Du peu de ce tu as écrit, j’ai l’impression que c’est plutôt un problème d’attention ou de concentration que tu rencontres. Et c’est bien la première étape pour mémoriser correctement.
      Je te souhaite bonne chance dans tes études.

      A bientôt sur le blog.
      Cyril

  6. ELIETTE

    ben je te remercie pour cette technique POUR m’amuser j’ai composé ce texte – voilà avec les mots Par le hublot de l’avion sous un ciel dégagé, j’aperçois un soldat qui après avoir bu dans s une bouteille qui semblait sortir d’un frigo, s’est arrété près d’un arbre il était a cheval, une passoire sur la tete et faisait signe à une voiture rouge qui vendait des tartes à l’ ananas, des éclairs au chocolat et des chaussons aux pommes. Dans cette voiture il y avait un couple avec une petite fille tenant sa poupée il s’arretèrent puis remirent la clef du moteur en marche en tenant le téléphone portable à l’oreille, le chauffeur regardait sur un plan qui ressemblait à un cahier s’il voyait un chateau, il aperçut d’abord une statue mais du recourir au dictionnaire pour mieux vérifier l’orthographe du nom exact du chateau.

    • Cyril Maitre

      Bonjour Eliette.
      Super ton récit. C’est un très bon exemple de visualisation pour mémoriser.
      Merci pour ce partage.
      Cyril

  7. Hannah

    Bonsoir,
    j’ai fait le test, ça marche bien, j’ai tout de suite utilisé la technique consistant à se raconter une petite histoire, j’avoue que ça marche bien. Cependant j’ai un petit problème, je sais que vous dites qu’il faut utiliser tous ses sens mais j’ai beaucoup de mal. Je sais visualiser, mais c’est rarement en couleur, je suis obligée de penser à un endroit que je connais pour les restituer, les sons, pas toujours évident, mais par contre l’odorat et le toucher, c’est impossible. Je n’arrive pas à me faire souvenir d’une odeur ou à avoir l’impression que je tiens quelque chose. Alors voilà ma question, que pourrais-je faire pour arriver à utiliser ces autres sens dans les étapes de mémorisation ?

    Merci pour ce blog, il y a beaucoup d’articles intéressants!
    Bonne soirée.
    Hannah.

    • Cyril Maitre

      Bonjour Hannah.

      Effectivement des personnes ont parfois du mal à visualiser. D’autres comme vous y arrivent mais buttent lorsqu’ils essaient de ressentir intérieurement des sons, des goûts et des odeurs.
      Je n’ai malheureusement pas de solution miracle. Si ce n’est l’entrainement.
      Je suis convaincu que tout le monde peut y arriver puisque tout le monde rêve en couleur en faisant l’expérience des scènes avec tous les sens.
      Si je vous dis de ressentir intérieurement la sensation de manger votre glace préférée, je pense que vous pourrez retrouver le goût de cette glace et la sensation de froid.
      A bientôt.
      Cyril

      • Hannah

        Merci, je vais m’entraîner, mais ce n’est vraiment pas évident.
        A bientôt. Hannah.

  8. Roussel

    Bonjour :)
    J’ai mémorisé 15 mots en 3 mn avant de connaître l’idée de visualisation d’un film mental, mais à vrai dire j’ai rattaché les mots à chaque partie de mon corps, c’est sans doute cela qui m’a aidé et revient à l’idée d’association :) en ce qui concerne le petit film ce n’est pas venu spontanément^^ mais c’est à réfléchir pour mes cours de Droit! D’ailleurs que préconisez vous pour retenir ce type de cours ? :)
    Merci bien bonne continuation !

    • Cyril Maitre

      Bonjour Roussel.
      Très intéressant ta méthode. Elle s’apparente à la méthode des lieux appelée aussi Loci.
      C’est une technique extrêmement efficace que j’ai déjà abordée sur le blog.
      Pour les cours de droit, un ami étudiant m’a demandé quelques conseils pour mieux retenir ce genre de textes.
      J’en reparlerai sur le blog… Patience.
      Cyril.

  9. Delphine

    Cyril,

    Merci encore pour cette intervention. Nous verrons avec le temps si la confiance transmise aux élèves leur restera.
    Au plaisir de retravailler avec toi

    • Cyril Maitre

      Bonjour Delphine.
      Ce fut un plaisir partagé ;) .
      A bientôt pour d’autres aventures…
      Cyril

  10. Amibe_R Nard

    Bonjour

    Comme Edouard, j’ai des doutes sérieux sur l’utilité de ce genre de cours à des collégiens.

    Parce que c’est présenté comme un jeu.
    Parce que c’est déconnecté d’une leçon à apprendre. (comme tu le dis, Cyril)

    Vingt mots au hasard, ce n’est pas l’apprentissage de vingt mots extraits d’une leçon.

    Comment extraire ces vingt mots ?
    Comment extraire l’information importante du reste ?

    Voilà qui n’est pas appris au collège.

    Or, c’est bien comme ça qu’il faudrait /qu’il faut apprendre :
    – Extraire les mots de la leçon.
    – Puis les mémoriser.

    Pour ce qui est de Pi, on peut se contenter de savoir la phrase
    « Que j’aime à faire connaître ce nombre utile aux sages. »
    3 1 4 1 5 9 2 6 5 3 5
    Chaque chiffre est le nombre de lettres du mot.

    La suite, pour les décimales, ici, avec une autre variante de première phrase
    http://blog.legardemots.fr/post/2006/12/12/Pi

    Reste qu’à part le côté prouesse gadget, connaître 100 décimales de Pi, ça n’a aucun intérêt pratique.
    Là encore, on est dans le jeu.

    Pour confirmer Edouard dans son commentaire, j’avais lu cette technique en cinquième, mais je n’ai pas su/pu en tirer grand-chose, sauf à retenir la production d’un pays.
    Parce qu’il manque l’extraction des mots clefs de la leçon.

    C’est un peu comme si on m’avait donné un outil pour épater la galerie et puis c’est tout.

    Mais pour l’application de la technique, pour la rendre utile : bernique.

    Pourtant (pour moi) c’est certain : ceux qui ont une bonne mémoire savent trier de manière instinctive, ils savent trier l’essentiel du superflu et savent comment extraire l’important avant de le stocker en mémoire.

    Ma question est donc la suivante :

    A part l’aspect prouesse, comment extrait-on l’information importante d’une leçon ?
    Une leçon = 20 mots ?

    Corollaire : Est-ce qu’une bonne mémoire, c’est déjà savoir bien trier au démarrage ?

    Pour appliquer ensuite les associations avec le film et les sensations.
    (Parce que ça, oui, ça marche très bien. :-) Trente ans plus tard, je me souviens encore de mon association et du film.)

    Bien Amicalement
    L’Amibe_R Nard

    • Cyril Maitre

      Bonjour Amibe_R Nard

      Je te trouve très catégorique dans tes opinions.

      Pour reprendre ton commentaire, cette intervention dans le collège a été très utile d’après les retours que j’ai eu de leur professeur. Cela permet aux élèves de prendre conscience qu’il existe des méthodes pour mémoriser plus facilement. Oui ça serait plus intéressant de pouvoir poursuivre avec des leçons concrètes. Mais je n’avais qu’une heure… alors il fallait leur présenter quelque chose de court et de ludique. Il vaut mieux faire ça que rien du tout… la critique est si facile…
      Ensuite mémoriser 100, 1000 ou 2000 décimales de Pi ne présente aucun intérêt pratique… sauf pour celui qui comprend tout l’intérêt de maîtriser la table de rappel. Ça peut aussi se faire sur d’autres exercices. Ma fille par exemple est en train de mémoriser un bonne vingtaine de numéros de téléphones utiles (maison, portable des parents, lieux de travail des parents, grands parents, docteur, centre antipoison, etc…). Elle y arrive très facilement car elle a maitrisé la table de rappel grâce à l’exercice de Pi.
      Je ne dirais pas que c’est fait pour épater la galerie mais plutôt pour permettre aux gens de se poser de vraies questions sur leur capacités de mémorisation. Tout le monde peut mémoriser très facilement 100 décimales de Pi. Et alors, s’ils sont capables de faire ce qu’ils considéraient comme un exploit, peut être prendront ils conscience que mémoriser ce peut être facile et amusant ;) .

      Pour le côté jeu et ludique… oui je le revendique. Pourquoi se prendre la tête sérieusement quand il s’agit d’apprentissage alors qu’on peut le faire en s’amusant (c’est très important pour les enfants).

      Pour ce qui est des applications pratiques, il faut absolument associer les techniques de mémorisations aux mind mapping ou aux organigrammes qui permettent de présenter l’information de façon facilement mémorisable. J’en ai déjà parlé sur le blog. Il y a aussi la lecture rapide et les techniques de rappel… Tout ceci forme un tout pour apprendre efficacement.
      Je t’invite à consulter les autres articles pour t’en rendre compte.

      Cyril

  11. Dorian M.

    Bonjour Cyril.

    Après avoir fait quelques essais pour mémoriser un ensemble de numéros de téléphones ou par exemple le numéro de ma carte bleue, je constate que certains problèmes se posent.

    Déjà, technique utilisée : associations chiffres-lettres, donc mots. La ce n’est pas le problème, on associe des mots à des groupes de nombres.

    Pour mémoriser ces numéros de téléphone, j’associe un scénario mental à chacune des personnes, qui comporte donc un ensemble de mots clefs.

    Problèmes rencontrés lorsque j’ai tenté de me souvenir à nouveau des numéros après 3 jours sans les avoir regardés :
    – Il m’arrivait de ne plus retrouver les mots clefs dans mon scénario, par exemple : « un cochon dormait dans un lit » : est-ce « cochon » ou « lit » le mot clef ? ou les deux ?

    – Il m’arrivait de ne plus me souvenir de l’ordre exacte : « est-ce un lit sur lequel il y a un cochon, ou un cochon sur un lit ? »

    – Autre chose, comme c’est une image mentale : on tombe parfois sur des synonymes pour les mots clefs : au lieu de penser « cochon », je pense « porc », et du coup, c’est le bordel :p

    As-tu été confronté à ce genre de problèmes ?

    Enfin, comptes-tu ouvrir un forum associé à ton blog ? Je pense que ce serait vraiment pas mal de pouvoir échanger et connaitre les expériences de chacun.

    Encore merci pour ton blog.

    • Cyril Maitre

      Bonjour Dorian.

      Super tes essais. Continue comme ça.

      Je tenté de répondre à tes questions.

      D’abord, les systèmes des nombres-rimes ou des nombres-formes sont des système de base. Faciles à apprendre et à mettre en œuvre, ces systèmes simples ne sont pas les plus efficaces. As tu testé la table de rappel dont j’ai parlé sur le blog.
      Ensuite tu associes le scénario à chaque personne. Très bien.
      Pour retrouver les mots clés dans le bon ordre, j’utilise beaucoup des images mentales dynamiques en zoomant et dé-zoomant. par exemple si ton premier mot est cochon et ton second est lit. Je vais d’abord voir le cochon en gros plan puis je recule ma caméra mentale pour voir le lit apparaitre.
      Pour la confusion des mots clé, je pense que tu dois d’abord bien maitriser ton système: par quoi remplaces-tu chaque chiffre.
      Enfin pour mémoriser à long terme, une seule séance de mémorisation ne suffit pas. tu dois utiliser les techniques de rappel dont j’ai parlé sur le blog ;) .
      Pour le forum, c’est une bonne question. Pour le moment, c’est le temps qui me manquerait pour apprendre à la mettre en place puis pour l’animer. Ça viendra peut être lorsque j’aurais maitriser le système d’efficacité personnelle Zen To Done :) .
      A bientôt sur le blog.
      Cyril

  12. Très positif ton essai. La mémoire est une des clés du développement de l’intelligence. L’analyse de l’information en est une autre. C’est beaucoup ce qu’on a oublié en nous fiant davantage aux machines. Tu nous ramènes à cette capacité essentielle et tu donnes des moyens à tous pour la développer. Tu pourrais peut-être revenir sur le discernement, la sélection de l’info pertinente dans un autre article? Parce que c’est un autre sujet dont les clés sont encore obscures comme le faisait remarquer un autre commentateur.
    Tiens moi au courant!
    Michel

    • Cyril Maitre

      Bonjour Michel.

      C’est une bonne idée. Cela dépendra des attentes des élèves et de leur professeur.

      A bientôt.

      Cyril

  13. Bonjour,
    Je suis tombé par hasard sur votre site et ai directement téléchargé l’ebook donnant la technique de lire plus vite. Puis je suis revenu sur votre site et ai vu beaucoup d’articles qui m’intéressais. Cependant, j’ai voulu mettre en pratique ce que j’avais appris dans les 30 minutes précédentes et ai lu vos articles avec votre technique pour lire vite. Au bout d’une demi heure, lorsque j’ai relevé la tête et me suis posé la question : « qu’a tu retenus de ce site? » je ne savais pas quoi répondre. Je n’avais rien de concret à dire. C’est comme si j’avais lu vos articles mais que c’était directement sorti de mon cerveau. A quoi bon lire vite si on ne retient rien.. Avez vous une réponse?
    dernière question : je n’ai toujours pas compris comment vous avez réussi à faire apprendre à votre fille les 100 premières décimal de pi.
    Dans l’attente de votre réponse.

    • Pardon pour les fautes, je ne peux plus corriger

    • Cyril Maitre

      Bonjour Charles.

      La lecture rapide sans la compréhension ne sert à rien! Je te propose de reprendre les techniques de l’ebook une à une et d’augmenter ta vitesse graduellement en veillant à vérifier régulièrement que tu conserves un bon niveau de compréhension.
      Il ne sert à rien de pratiquer la lecture rapide longtemps au début. Il faut d’abord que tu intègres ces nouvelles habitudes.

      Pour ta seconde question, j’ai appris à ma fille 2 mnémotechniques: la méthodes des lieux et la table de rappel. Tu trouveras sur le blog plusieurs articles complets sur le sujet. Ça serait trop long de tout réécrire ici.

      A bientôt sur le blog.
      Cyril.

      • Bonjour à tous,

        je suis très contente de trouver enfin ce genre de site qui parle des techniques de mémorisation. Car je souffre de ne pas retenir et garder en mémoire toutes les choses qui m’entoure. Pour cela je n’ai pas de culture générale et j’en souffre beaucoup. je me dis que je ne connais rien!!!
        Pendant mes études je devais travailler 2 fois plus que les autres et je mettais beaucoup de temps à mémoriser mon cour c’était terrible. Maintenant je travaille et je dois tout noté sur mon cahier afin de ne rien oublier. Actuellement je suis en congé parental et je réfléchis à me réorienter pour reprendre mes études afin d’être infirmière. Mais je bloque de peur de ne pas y arriver car je sais d’avance qu’il va falloir travailler 3 fois plus et j’ai peur que ma mémoire me trahisse.
        Pourriez vous m’aidez à trouver des techniques de mémorisation simple et qui marche sur moi!!!
        PS : parfois j’ai envie d’ouvrir mon cerveau pour lui faire rentrer un maximum de culture générale!!!

        • Cyril Maitre

          Bonjour Lila.
          Les techniques de mémorisation c’est une chose. J’en ai décrites pas mal sur le blog. Je te laisse chercher dans l’onglet mémorisation.
          Par contre pour reprendre des études, je t’encourage à mettre en pratique des méthodes de travail efficaces. Tu peux par exemple lire le livre Une Tête Bien Faite de Tony Buzan. Tu trouveras sur le blog toute une série d’articles sur le contenu de ce livre.
          A bientôt sur le blog.
          Cyril

  14. bonjour,

    Je trouve ce blog très intéressant et j’aurais aimé avoir un cours comme celui-ci pour mieux apprendre tel ou tel chose.
    Mais un problème se pose, au collège, au lycée, on nous demande d’apprendre une quantité importante de vocabulaire que ce soit en anglais, en allemand, en espagnol etc…alors comment utiliser ces techniques pour apprendre le vocabulaire et ce à long terme?

    Dans l’attente d’une réponse, merci et à bientôt.
    ed

    • Cyril Maitre

      Bonjour ed.
      Pour le vocabulaire il te faut utiliser d’autres techniques que je ne développerai pas ici. Tu trouveras des articles à ce sujet sur le blog. Mais toutes ces techniques utilisent les 2 mêmes principes: l’imagination dirigée et l’association.
      Cyril

Ecrire une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>