Préparation Aux Examens: Apprendre Les Dates d’Histoire

Après avoir expliqué les rudiments des techniques de mémorisation dans le collège Diwan de St Herblain près de Nantes, Delphine Ruaux, la professeur de français, m’a demandé si je voulais bien revenir dans sa classe de 3ème pour donner de nouvelles astuces.

Les élèves lui ont demandé comment mémoriser facilement les dates de leur programme d’histoire pour le brevet des collèges à venir.

Et ça tombe bien, les dates ne sont que des données chiffrées à retenir. Comme je l’ai déjà expliqué sur ce blog, mémoriser des nombres est facile… à condition d’utiliser quelques astuces ;-) .

Il existe des astuces pour mémoriser les chiffres

Il existe des astuces pour mémoriser les chiffres

Contrairement à des objets ou des images, les nombres sont des données abstraites et par conséquent assez difficiles à retenir à l’état brut. Par contre les images mentales sont très faciles à mémoriser, surtout lorsqu’elles sont drôles ou empreintes d’émotion.

Globalement, le principe général pour mémoriser des chiffres est simple : transformer les chiffres abstraits en images concrètes grâce à un code de conversion.

Il existe des systèmes de conversion simples comme les nombres-formes ou les nombres-rimes.

Mais dans le cas de ces élèves, ils ont une centaine de dates à retenir. Même s’ils sont faciles à apprendre, ces systèmes sont trop lourds et répétitifs à mettre en place pour un tel nombre de données.

Je leur ai donc proposé de les initier au système nombre-lettre.

 

Le Système Nombre-Lettre.

Le système nombre-lettre permet de transformer les dix chiffres en sons. Ces derniers serviront ensuite à former des mots ou des phrases faciles à apprendre.

Convertir les chiffres en lettre: un moyen puissant de mémoriser les dates.

Convertir les chiffres en lettres: un moyen puissant de mémoriser les dates.

Voici ce code :

  • 0 : S ou Z
  • 1 : T ou D
  • 2 : N
  • 3 : M
  • 4 : R
  • 5 : L
  • 6 : CH ou J
  • 7 : K ou GU
  • 8 : F ou V
  • 9 : P ou B

C’est la seule chose que vous devrez retenir « par cœur ».

Pour que cela soit plus amusant, pensez à fabriquer des astuces mnémotechniques pour maîtriser ce code. Par exemple, vous pouvez associer la barre verticale du 1 à celle de d ou de t. Le n manuscrit possède 2 courbes. Le m manuscrit 3. À vous de trouver les suivants…

Prenons un exemple : 1492, la découverte de l’amérique par Christophe Colomb. Ce nombre va se décomposer en : T ou D / R / P ou B / N.

Exemple  d'utilisation du système chiffre-lettre avec 1492...

Exemple d’utilisation du système chiffre-lettre avec 1492…

À partir de là, vous avez le choix entre 2 méthodes pour construire vos images mentales.

Soit vous gardez ces consonnes « en paquet » et vous rajoutez des voyelles pour former un mot ou deux. Par exemple : TiRe BeNNe. Bien sûr cela ne veut rien dire. Mais je peux facilement imaginer un engin avec un gros crochet qui va tirer des bennes de chantier ou alors, seconde méthode, vous utilisez vos consonnes comme première lettre pour faire une suite de mots. Toujours avec 1492, cela pourrait donner… Tarte Rouge Pour Noël. Je vous laisse l’imaginer ;-)

 

Ah, je vous vois arriver avec votre question : C’est bien beau tout ça, mais je fais comment pour mémoriser les dates d’histoire ?

La réponse… ci-dessous.

 

Mémoriser les dates d’histoire.

Une date d’histoire n’est pas une simple suite de chiffres. 1492 pour reprendre notre exemple est rattaché à la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb.

Donc, mémoriser une date d’histoire, c’est associer une date à un contexte (lieu, personnage, évènement…).

Il va donc juste vous suffire d’associer  l’image que vous venez de construire avec le contexte historique.

Pour l’exemple de 1492, je pourrais imaginer Christophe Colomb venant juste de débarquer en Amérique (un drapeau américain flotte au vent) et regardant ses hommes décharger sa Caravelle avec le « tire-benne » que j’ai imaginé tout à l’heure.

Voilà je pense que vous aurez compris le principe.

Pour vous donner une idée, j’ai passé environ trente minutes à expliquer le fonctionnement du système nombre-lettre. Ensuite pendant 20 minutes, j’ai mémorisé avec les élèves une dizaine de dates très facilement.

 

Dernières Remarques Concernant La Mémorisation Des Dates d’Histoire.

Pour finir ce compte-rendu, je voudrais vous faire part de quelques remarques pour faciliter votre travail de mémorisation.

Tout d’abord, un point de vigilance. Lorsque vous convertissez les nombres en images, attention de ne pas rajouter une consonne dans votre mot ou votre phrase.

Cela vous donnerait un mauvais résultat lors du rappel à partir de votre image.

Ensuite il n’est pas utile de toujours apprendre tous les chiffres d’une date. Par exemple, pour l’histoire de la seconde guerre mondiale ou de la révolution russe, il n’est pas nécessaire de convertir les deux premiers chiffres des années. 39-45 suffit.

Enfin lorsque vous devez mémoriser une date complète, jour, mois, année, veillez à bien dérouler votre film mental pour retrouver les chiffres dans le bon ordre.

Si cet article vous a plu, vous pouvez me laisser un commentaire ci dessous. Merci.

Si cet article vous a plu, vous pouvez me laisser un commentaire ci dessous. Merci.

 

 

 

 

 

 

 

33 commentaires

  1. Abdelbari

    Merci bien pour cet article. Vous affirmez que la seule chose qui doit être par coeur est la conversion son-nombre ( 1 = s ou z ; 2 = t ou d… ). Je suis d’accord avec vous pour le cas de l’apprentissage des dates de l’Histoire.
    Mais ne vaut-il pas mieux également apprendre par coeur les 99 mots qui correspondent aux nombres de 1 à 99 dans certains cas, afin d’avoir toujours le même objet, personnage qui correspond toujours au même nombre ?
    Qu’est-ce qui est le plus conseillé et dans quel cas ?

    • Cyril Maitre

      Merci Abdelbari pour ton commentaire.

      Effectivement, construire sa table de rappel pour automatiser le système de conversion est très efficace. Mais cela demande plus d’investissement en temps. Et les élèves n’avaient pas le temps de le faire à ce moment là.
      Mais pour les dates, le code de base suffit amplement. Lorsqu’on apprend des dates dans un cours, on a le temps de trouver une conversion originale. La table de rappel sera utile pour retenir un numéro de téléphone en urgence ou une grande suite de données chiffrées comme la mémorisation de Pi.

      A très bientôt sur le blog.

      Cyril

  2. C’est un article très utile, je pense que vous devriez multiplier vos interventions dans le milieu scolaire, je vous assure qu’il y a un problème de méthodologie..

    Cordialement

    • Cyril Maitre

      Bonjour Wiss.

      Ça tombe bien car j’ai prévu de nouvelles rencontres dans ce même collège pour l’année prochaine.
      D’ailleurs si d’autres établissements près de Nantes souhaitent la même chose, ils peuvent me contacter.

      Je vous ferai des comptes rendus au fil des futurs interventions.

      A bientôt.
      Cyril

  3. C’est sympa!
    Je préfère créer mon propre « code » avec les consonnes car celui-ci ne me parle pas assez mais j’aime beaucoup le principe!

    Bonne continuation!

    • Cyril Maitre

      Bonjour Mickada.
      Tu as tout compris ;) . C’est le principe de conversion qui est important. Si tu préfères l’adapter pour que cela soit plus efficace pour toi… fonce.
      Cyril

  4. Bonjour, Cyril,
    Merci pour vos conseils !
    Personnellement, je trouve que ce passage par des lettres et des mots, c’est bien compliqué !!

    Je préfère nettement retenir directement les nombre et leurs association.
    Pour les dates et les numéros de téléphone, par exemple, je les relie, en général par groupes de deux chiffres, à un calcul simple, à un évènement ou à un lieu précis.
    Je les relie aussi à la « musique » que fait le son dans mes oreilles.
    J’ai beaucoup plus de difficultés avec les noms et prénoms, sauf si je peux les associer à un son, un évènement ou à un lieu précis.
    J’ai probablement un autre type de mémoire.
    Juste un avis !!
    Jacques de Bruxelles

    • Cyril Maitre

      Bonjour Jacques.

      Merci pour ton retour d’expérience.
      Tu utilises les 2 principes de base qui sou-tendent toutes les techniques de mémorisation: l’association et l’imagination.
      C’est le plus important.

      Cyril

    • Cyril Maitre

      Bonjour Jacques.
      Merci pour ce partage.
      Tu as sans doute une mémoire de type auditive.
      L’important, c’est que ces méthodes fonctionnent bien pour toi.
      A bientôt sur le blog.
      Cyril

  5. Mais quelle bonne idée à creuser :) J’ai 2 enfants dont 1 garçon qui va rentrer en 1ère humanité et une fille qui va rentrer en 2ème année de droit, autant dire que je vais tester cette manière de retenir les dates avec eux car c’est « un outil » astucieux qui pourrait bien leur servir tout au long de leur scolarité.En Droit, notamment, ce ne sont pas les dates qui manquent :p Un grand merci d’avoir partagé cela avec nous et je continue de suivre vos articles avec intérêt :) Bonne journée :)
    Cathy

    • Cyril Maitre

      Bonjour Cathy.

      Merci pour ton commentaire.
      N’hésite pas à me faire partager tes résultats avec tes enfants.

      A bientôt.
      Cyril

  6. Une bonne idée ! Les associations sont très utiles pour mémoriser. Est-ce que tu as du feed-back des élèves sur leurs résultats ?

    • Cyril Maitre

      Bonjour Cindy.

      Ravi de te revoir sur le blog ;)
      Pour répondre à ta question: non pas encore.

      Mais je sais que c’est eux qui étaient demandeurs suite à ma précédente intervention sur les bases des techniques de mémorisation (associations et imagination).
      Certains élèves m’ont avoué que cela leur avait très utile.

      Pour la mémorisation des dates… on verra le résultat du brevet.

      A bientôt
      Cyril

  7. Super moi ca m aide beaucoups ‘
    :)

  8. Personnellement j’ai créé ma propre table de rappel de 0 à 99 puis les 100, 200, 1000, etc. en fonction de ma vie t de mon passé. Comme ça, c’est systématiquement un mot ou une phrase se rapportant à moi ou ma vie qui surgit lorsque j’ai besoin d’une idée pour retenir des nombres. Et du coup ce sont souvent les mêmes qui reviennent et je n’ai pas besoin de réinventer chaque fois. Je trouve que cela marche bien. Merci pour cet idée.

    • Cyril Maitre

      Merci treize pour ton retour d’expérience.
      Effectivement le gros intérêt de la table de rappel est d’automatiser le processus de conversion des nombres en images. Ça rend cette technique plus simple et plus rapide.
      A bientôt sur le blog.
      Cyril

  9. Amibe_R Nard

    Bonjour

    Lu ailleurs,

    Pour retenir, les correspondances :

    0 : S ou Z
    1 : T ou D
    2 : N
    3 : M
    4 : R
    5 : L
    6 : CH ou J
    7 : K ou GU
    8 : F ou V
    9 : P ou B

    « Satané mari, le chèque fait peu »

    Bien Amicalement
    L’Amibe_R Nard

    • Cyril Maitre

      Bonjour Amibe.

      Merci pour le partage.
      Il y a aussi le poème:
      Sot,
      Tu Nous Mens,
      Rend Les Chants
      Que Fit Pan

      A bientôt sur le blog.
      Cyril

  10. Bonjour et bravo! Effectivement, pour avoir testé les techniques de mémorisation au collège, de la 6ème à la 3ème, il est vrai que cela change des méthodes conventionnelles qui ne fonctionnent pas pour tout le monde loin s’en faut!
    J’ai converti les dates d’histoire en utilisant les systèmes selon le nombre et la configuration des dates; un exemple,dans le programme 6ème, il y a 8 dates à peu près, donc j’utilise le système de liaisons en créant une histoire « abracadabrante » (et nous la changeons en même temps en proposant plusieurs possibilités selon les goûts de chaque élève). Pour la 5ème, plutôt la méthode du voyage car elles sont plus complexes (en tous cas de mon point de vue…) et ainsi de suite. Le nouveau brevet des collèges m’a crée plus de difficultés quant aux conversions des données en images afin que celles-ci soient drôles pour les enfants.

    J’ai remarqué cependant avec le petit recul de deux années d’essais, que les élèves en difficulté sont souvent plus aidés par ces méthodes car le système conventionnel ne leur correspond pas.
    Cela dit, je leur ai fait des fiches avec des « astuces » pour retenir certains repères de géographie, les capitales européennes et une fiche pour les placer dans l’ordre sur la carte.
    L’année dernière, je fonctionnais en terme d’heures hebdomadaires avec des groupes pour faire les essais, alors que cette année les problèmes d’emplois du temps très concentrés à cause du manque de personnel pour surveiller et des transports en commun particuliers pour notre établissement n’ont pas permis de réitérer ces expériences autrement qu’entre midi et deux avec des volontaires qui étaient, pour le coups, très peu nombreux.

    Pour les résultats, je n’ai pu faire un bilan « scientifique » au niveau du brevet. J’avais prévu de les tester au fur et à mesure avec des fiches pour voir régulièrement ce qui était retenu mais comme ça n’était pas régulier…
    L’année dernière par exemple des 6ème en difficulté (deux élèves), sur une liste de 10 mots et une liste de 16 ainsi que les 8 dates du programme de 6ème (qu’ils n’avaient pas encore étudié)vus en octobre, m’ont été récités en mars par ces élèves!!(ils ne les avaient pas notés) Et cette année, des élèves qui m’ont croisés dans la cour, m’ont parlé d’une liste de mots que l’on avait vue ensemble l’année dernière!! Il en manquait quelques-uns… Il faut avouer que c’est assez fantastique.

    J’ai utilisé les techniques en physique chimie, en biologie, en espagnol (ma matière) dès que cela a été possible. Cela permet de rendre les leçons beaucoup plus ludiques; transformer une leçon de biologie en conte c’est quand même plus rigolo!

    La surprise a été de voir certains élèves inventer leur propres systèmes. C’est l’unique but des sessions que j’anime avec eux de temps en temps, même s’il ne s’agit pas d’ateliers à proprement parler mais de notions données,testées en direct avec eux.

    Voilà, j’ai été très long, peut-être aussi trop général parfois mais l’objectif n’était pas d’entrer dans les détails.

    Je terminerai en te remerciant Cyril pour cet investissement avec les collégiens et surtout avec les adultes. Je pense à ton livre (« Napoléon joue de la cornemuse… »)que j’ai lu et dont je me suis servi car il y a beaucoup d’exemples. Je le recommande à tout le monde bien entendu!!
    J’apprends beaucoup grâce à ton blog. Merci encore et bonne continuation.

    • Cyril Maitre

      Bonjour Nicolas.
      Merci pour ton retour d’expériences.
      C’est très intéressant ce que tu as fait avec tes élèves. Si tu souhaites partager tout ça dans un article, les portes du blog te sont grandes ouvertes. C’est très intéressant.
      Une petite précision… Ce n’est pas moi qui ai écris Napoléon joue de la cornemuse mais Jean Yves de l’excellent blog Potion de vie.
      A bientôt sur le blog.
      Cyril

    • Marc Meert

      Je suis intéressé par la technique (liste) pour retenir les pays européens et leurs capitales + leurs places sur la carte…
      Marc

  11. génial l’article !!

  12. J’imagine Christophe Colomb débarquant avec un TRomBoNe

    Pour retenir le code chiffre lettre je me suis créé cette histoire :
    Un CiSeau dans un DenTier d’une NaiNe déguisée en MoMie devant le Roi Lion JuCHé sur une Kangoo et autour un FauVe cours après BiP-BiP

    • Bonjour Cyril,

      Bravo et félicitation pour ton blog.

      J’ai envoyé le précédent message sans faire attention que je ne t’avais pas salué ni félicité.
      Désolé pour cette précipitation.

      Taiji

    • Cyril Maitre

      Super Taiji!
      Merci pour ton témoignage.
      Attention cependant à ce que les mots qui ne participent à la mémorisation ne viennent pas parasiter la restitution (dans, déguisée, devant, etc…).
      Cyril

  13. Bonjour! Merci pour la méthode! La trouvant un peux trop complexe pour moi je l’ai simplifie en faisant 0=a et ainsi de suite jusqu’à la lettre J’ je trouve cela plus simple car on connait tous notre alphabet.
    En tout cas merci pour l’idée de base.

    • Cyril Maitre

      Bonjour Robin.
      Je ne vois pas trop comment tu vas t’y prendre. Dans le système que j’utilise, les chiffres ne sont remplacés que par des CONSONNES. C’est très important car ensuite il te suffit d’insérer librement des voyelles entre les consonnes pour former des mots facilement mémorisables
      Cyril

  14. Hélène

    Il se passe aussi qu’en « construisant » la date à partir du code on l’assimile en y passant un peu de temps (on y porte davantage d’attention qu’en la lisant). Bien sûr, l’image mentale que l’on y associe ajoute de la force ou de l’humour à l’évènement que l’on souhaite mémoriser.
    Merci pour cette méthode !

  15. Marc Meert

    Bonjour,
    comment mémoriser le nom des pays européen et leurs capitales ?
    Merci d’avance pour les pistes…

  16. Bastien Kane

    Coucou,

    Alors, je n’ai pas voulu m’embarrasser de ces histoires de consonnes ou voyelles, alors je suis parti du principe que chaque première lettre était celle qui comptait (excepté les déterminants) et basta.

    En tout cas, je ne connaissais pas cette méthode et MERCI beaucoup ! En même pas deux heures j’ai mémorisé 40 dates facilement alors qu’auparavant jamais j’aurais réussi (forcément, avec 1923 et 1924 et 1954… pas facile de pas se mélanger, alors que là chaque « image mentale » est unique x) ).

    J’étais un peu sceptique, je test un truc et cela fonctionne à merveille, alors je vais m’intéresser de prêt au Mind-mapping etc :)

Trackbacks/Pingbacks

  1. Méthode de travail | Pearltrees - […] Préparation Aux Examens: Apprendre Les Dates d’Histoire […]
  2. Memoire | Pearltrees - […] Préparation Aux Examens: Apprendre Les Dates d’Histoire. Après avoir expliqué les rudiments des techniques de mémorisation dans le collège …
  3. Concours | Pearltrees - […] Préparation Aux Examens: Apprendre Les Dates d’Histoire. Après avoir expliqué les rudiments des techniques de mémorisation dans le collège …
  4. Histoire | Pearltrees - […] Préparation Aux Examens: Apprendre Les Dates d’Histoire. Après avoir expliqué les rudiments des techniques de mémorisation dans le collège …
  5. Cél (naju) | Pearltrees - […] Préparation Aux Examens: Apprendre Les Dates d’Histoire. Après avoir expliqué les rudiments des techniques de mémorisation dans le collège …

Ecrire une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>